Traduction française de “Seth: You get what you concentrate upon”

SETH : “VOUS OBTENEZ CE SUR QUOI VOUS VOUS CONCENTREZ”

Les interviews données par Anita Moorjani illustrent parfaitement l’un des points principaux qu’elle a appris à travers son EMI et rapportés dans sa vie quotidienne à partir de ce moment-là:
Il est temps que je réitère une fois de plus l’importance de nos pensées, étant donné les résultats qu’en vérité elles ont…
Je vais le faire cette fois-ci grâce à un texte tiré d’un “Seth Book”, “The Magical Approach”, dont je vais traduire ici librement le titre -“La Manière Magique”-  et les passages cités.
Dans ce livre sont rassemblées de nombreuses Sessions données par Seth pour aider Jane (“Ruburt”, comme l’appelle Seth, disant que c’est le nom de son entite plus vaste, d’orientation plus masculine, au-delà de cette vie-là) et son mari Robert Butts à apprendre à considérer avec  plus d’attention une manière alternative de vivre la vie, une manière qui reposerait davantage sur la Réalité plus complète et plus profonde, ‘Tout Ce Qui Est”, dont nos vies individuelles font partie.
Le processus aussi bien que les résultats de cette manière différente paraîtraient pour notre mental inhabituels et irrationnels, mais si merveilleusement efficaces que cela aurait tout l’air d’une manière “magique”, alors que c’est en fait la manière naturelle dont nous avons toujours été supposés faire usage, plutôt que la manière intellectuelle trop limitée et exclusive qui prévaut à notre époque, nous coupant de tout le reste.

EXTRAIT DE LA SESSION DU 28 AOUT 1980, PUBLIEE DANS “LA MANIERE MAGIQUE”:

“Je fais de mon mieux pour expliquer les aspects très pratiques des croyances de l’intellect, et leur force pour attirer vers vous l’expérience correspondante. Il y a eu un temps où tous les deux vous aviez de la difficulté à comprendre certaines de ces idées. Votre relation-même, vos croyances intimes quant à quel genre de personne vous vouliez individuellement pour partager votre vie, déclenchèrent à un niveau incalculable des actions, qui finalement conduisirent à votre rencontre – et pourtant tout cela s’est produit “tout naturellement”, bien sûr. Vos croyances vous mettent en correspondance avec les éléments susceptibles de les confirmer. Elles tirent de “Environnement 2″ tous les ingrédients nécessaires. Elles élicitent des autres personnes le comportement en conformité avec ces croyances.

Vos propres attitudes, par exemple, et convictions – sur les étrangers, Prentice-Hall, la stupidité des gens et leur manque d’intégrité, vous ont mis en correspondance avec les mêmes convictions de la part de ces mêmes autres personnes, causant le fiasco de la traduction*. Un comportement entièrement différent aurait pu être élicité de ces mêmes personnes. Le semblable attire le semblable en l’occurrence.
Ces mêmes personnes, par exemple, pensent toutes, comme vous, qu’on peut faire confiance aux gens, etc, etc – mais dans les conditions où vous étiez à ce moment-là, chacun de vous – ou plutôt vous tous – étiez en correspondance à beaucoup de niveaux. Les livres ont été publiés. Ils ont aidé de nombreuses personnes, et cela parce que vous étiez aussi en correspondance pour beaucoup de vos croyances plus positives, et celles-là l’ont emporté sur les autres.

Vous obtenez ce sur quoi vous vous concentrez, et vos croyances sont en grande partie responsables de ce sur quoi vous vous concentrez.
Il n’y a pas de méthodes magiques, seulement des méthodes naturelles que vous utilisez tout le temps, bien que dans certains cas vous les utilisiez pour des croyances que vous prenez pour des vérités, au lieu des assomptions fautives qu’elles sont. Un petit example – un, incidemment, dont Ruburt s’est finalement rendu compte, mais qui est un bel exemple des méthodes naturelles. Il l’a utilisé magnifiquement, bien que les résultats n’aient pas été plaisants au début. Cela montre aussi la compréhension grandissante de Ruburt:
Il a entendu le bulletin météo pour demain (hier), a grogné, a pensé à une température très inconfortable de 90 degrés Fahrenheit pour demain, et s’est imaginé dans un état lamentable à cause de la chaleur. En effet, il a commencé à avoir plus chaud. Dans un flash il s’est rappelé les jours précédents de malaise, et l’instant d’après il projetait la même chose pour ce week-end. Il se sentit pris au piège. A mi-chemin de ce processus, il essaya de se rattraper, mais il était persuadé que son corps ne pourrait pas supporter la chaleur et cette conviction pesa plus lourd que son intention de changer ses pensées, si bien qu’elles continuèrent de revenir pendant peut-être dix minutes.

Il continua, cependant, à se rappeler qu’il n’allait pas se faire du souci pour demain, aujourd’hui, quoiqu’il en soit. Il se dit que ces prévisions étaient peut-être erronnées, et il commença avec son mental à faire la liste des bonnes raisons qui pourraient d’une manière ou d’une autre amener un résultat différent, plus bénéfique. Il fit cela en se rendant compte de quelle manière précédemment il était arrivé à sa conclusion,  la vieille manière: en choisissant toutes les indications qui allaient dans ce sens-là. Il utilisa le même procédé, simplement cette fois pour arriver à une conclusion plus bénéfique, et le procédé marche. Vous avez seulement à vous en rendre compte.
Votre expérience va dépendre de ce sur quoi vous vous concentrez, ce que vous croyez, ce à quoi vous vous attendez.
Le mental a un grand talent pour la discrimination. Il peut utiliser son raisonnement pour amener presque n’importe quelle expérience possible dans le système où vous vivez.”
*(Note de Robert Butts:
En octobre 1979, Janet et moi avons vu, à notre désarroi, que la maison d’édition hollandaise pour la traduction de “Seth speaks” avait violé son contrat avec Prentice-Hall en faisant beaucoup de coupures non autorisées dans le livre. Il était supposé être publié en son entier, mais des difficultés de langage aboutirent à ce résultat mélangé. Après avoir entendu le point de vue de Jane et de moi-même, et de son éditeur Tam Mossman, la maison d’édition hollandaise  accepta de mettre sur le marché cette année une nouvelle édition sans coupures. Tout cela va revenir cher, et nous  paraît regrettable maintenant que notre colère initiale s’est calmée.)

Si j’en suis moi-même arrivée à considérer le temps qu’il fait comme quelque chose que mes désirs et mes pensées peuvent influencer, par contre le pouvoir de notre attente sur le comportement des autres est quelque chose que personnellement je continue d’oublier!!!
J’en prends conscience quand il s’agit des critiques et sentiments négatifs exprimés par mes amis ou collaborateurs concernant d’autres personnes, et je les gronde pour cela,  mais je fais moi aussi la même bêtise encore et encore, m’en rendant compte en général trop tard, quand j’ai déjà probablement provoqué les résultats négatifs au lieu de ceux plus bénéfiques qui étaient également possibles, eussé-je dirigé mon attente de ce côté-là…

Etant plutôt optimiste de nature, j’ai tendance à d’abord faire confiance aux gens et à n’attendre d’eux que du positif – au point d’être naîve, c’est bien possible. Mais si une fois, ou plusieurs, j’ai été déçue, alors oui, je commence à attendre de la personne en question le même comportement incorrect que j’associe désormais trop automatiquement avec lui ou elle, renforçant sans y prendre garde les risques qu’il ou elle se comporte à nouveau de cette façon répréhensible. Mes pensées devraient au contraire toujours garder la porte ouverte à la possibilité d’une éventualité différente, et devraient même délibérément s’y attendre, afin de donner son maximum de chances à la possibilité meilleure.

Ce qui m’intéresse prodigieusement dans tout cela est qu’enfin ici se trouve une indication véritable sur comment les choses fonctionnent, comment ce monde fonctionne. Ce n’est ni philosophie ni idéalisme, c’est de l’information que je peux utiliser à bon escient dans ma vie quotidienne pour qu’elle aussi fonctionne.

Ce livre précis, “La Manière Magique”,  est l’un de mes préférés dans l’ensemble des “Seth Books”, parce que les Sessions qui le composent ont eu lieu à un moment où Jane/Ruburt et son mari pouvaient voir que quelque chose allait profondément mal, car la santé de Jane se détériorait de plus en plus rapidement et douloureusement. Sa vie intérieure en dehors de son corps physique avec uniquement des aventures où la conscience seule était engagée, avait réellement commencé avec l’arrivée de Seth, donnant à Jane à partir de ce moment-là l’impétus pour tenter des choses dans cette direction pas ordinaire, afin de devenir consciente d’un plus grand nombre des dimensions dans lesquelles un être humain existe aussi.

Mais pendant ce temps-là la vie quotidienne avec ses occupations et activités normales avaient continué sans grand changement dans la manière dont ils les vivaient. Dans ces nouvelles sessions en 1980 Seth, retournant au début de son travail avec eux, leur indiqua de manière très claire ce qui avait manqué de leur part.
A la page 45 il leur dit ceci:
“A un niveau conscient, bien sûr, aucun de vous deux ne s’est rendu compte, ou n’a voulu se rendre compte, du genre de complète abrogation et réorganisation que nos sessions laissaient entendre, et pour quelques années vous avez réussi à garder beaucoup des vues officielles sur la réalité en même temps que les concepts nouveaux, n’étant pas prêts à comprendre qu’une façon de penser entièrement nouvelle allait de soi, une relation nouvelle de l’individu avec la réalité. Alors vous avez essayé quelques méthodes nouvelles par ci, par là,  de manière fragmentaire, avec des résultats suffisamment satisfaisants.”
A nouveau à la page 118 il fait encore la même observation:
“Dans le monde extérieur vous avez tôt formé vos propres croyances et stratégies.  A mi-vie vous avez été confrontés à nos sessions – ou bien vous vous êtes tous les deux confrontés vous-mêmes à nos sessions, si vous préférez. Vous avez reconnu la vitalité inhérente à cette information – mais je le répète, vous ne vous êtes pas rendu compte qu’il s’agissait d’une réorientation complète de vos attitudes. Vous ne vous êtes pas rendu compte que vous étiez confrontés non pas simplement à une vue alternative de la réalité, mais à l’approximation la plus proche que vous pourriez trouver de ce qu’est la réalité, et de comment elle fonctionne, et de ce qu’elle signifie.”

Avoir un mental très indépendant a été bénéfique à Jane au début, car cela l’a protégée d’un emprisonnement dans les dogmes limitants de toute église, et aussi du système médical; mais elle avait gardé le même scepticisme intellectuel vis à vis de ce qui venait de Seth également, bien qu’ils aient eu ces sessions depuis tant d’années. Cette attitude automatique finit par limiter Jane et l’empêcher de bénéficier autant qu’elle l’aurait pu de l’enseignement de Seth.  Sur bon nombre de sujets Jane avait l’impression d’en savoir suffisamment pour ne pas se laisser influencer par ce que Seth disait.

Pour la réincarnation, par exemple: convaincue que rien de tel n’existait, elle résista pied à pied à l’information reçue, au point que pendant longtemps Seth ne pouvait même pas amener ce sujet ouvertement ni dans toute son étendue. Seulement peu à peu accepta-t-elle la possibilité que cela puisse être vrai, ayant eu entre-temps des rêves ou d’autres formes d’expériences intérieures qui confirmaient en effet la véracité du fait.
Mais pourtant, accepter finalement ce que Seth disait sur ce sujet était encore une acceptation fragmentaire, pas une acceptation qui aurait modifié leur existence à un niveau fondamental.

Bien sûr, avoir une EMI et apprendre tout cela par directe expérience de cette vérité entière dans les dimensions-mêmes où nous sommes conscients de la vraie Réalité, est une manière plus facile et plus rapide de l’apprendre, comme nous l’avons vu avec Anita Moorjani!

 

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: