“Dieu”… Nous Inclut Nous Aussi!

‘Ce qui est impossible aux hommes est possible à Dieu’ (Luc 18-27).

  C’est le texte que citait récemment comme commentaire à un de mes articles un bienveillant visiteur, sur mon “Facebook Wall”, l’article étant “CA MARCHE!!! MERCI!…”, où j’annonçais le résultat positif de notre action intérieure collective pour stopper les fortes vagues érodant de plus en plus dangereusement notre portion de la côte ici (voir mes articles les plus récents sur ce blog).
 
L’intention en citant ce texte était sans aucun doute positive, et je remercie la personne pour cette intention en elle-même.
Mais le contenu de la citation, ce que Luc disait en fait, va dans le sens contraire de ce que j’essayais justement de faire comprendre dans mon article, ainsi que dans tous les autres articles dans la Catégorie “THOUGHT POWER” (“POUVOIR DE LA PENSEE”) sur mon blog.

Les bonnes intentions comme celle-là sont sans s’en rendre compte contre-productives si elles mettent encore et encore l’accent sur notre incapacité et notre impuissance supposées, comparées à la toute-puissance réaffirmée de “Dieu”.
Il est temps de nous rendre compte que notre idée de “Dieu” doit changer, et de commencer à y inclure Tout Ce Qui Est, c’est à dire aussi nous, les êtres humains.
Le Script Principal est là, pas de doute, pour guider la Production dans son ensemble vers le “Happy End” (et Nouveau Commencement toujours!…) qui était de tout temps prévu; mais ce Script Principal n’est là justement qu’en tant que Script Principal, et des myriades de Scripts Secondaires peuvent aussi être là dans l’histoire telle qu’elle se déroule réellement, Scripts Secondaires nés de notre imagination et de nos voeux profonds, variables devenant les variations sur ce Thème Central à partir duquel nous improvisons tous tout le temps, habituellement sans même le savoir.
Les résultats se produisant constamment sont dans leurs détails tout aussi inattendus pour “Dieu” que pour le reste d’entre nous… ce qui est heureux pour ledit “Dieu”, car sinon le pauvre Etre Suprême aurait probablement depuis longtemps opté pour quelque chose comme un divin suicide, plutôt que d’endurer pour toujours le déroulement totalement prévisible de Sa Volonté Unique et Souveraine, connue de toute éternité, pour l’éternité!!! 

C’est cette impossibilité de prédire exactement ce qui va se produire à un moment donné qui introduit l’élément de surprise, et l’effet qu’a la surprise sur notre mental: le RIRE… !
Oui, ainsi que beaucoup de gens l’ont probablement remarqué, le sens de l’HUMOUR, si extrêmement indispensable à nos vies, repose en grande partie sur l’effet de surprise quand il choque notre mental humain, si habitué à sa logique et à l’apparente prédictabilité de tout, du moins avec la manière réductioniste dont il perçoit tout.
Le Mental en tant que Pouvoir Cosmique tend à réguler, à mettre ce qu’il appelle de l’Ordre dans la complexité extrême et déconcertante de la Vie, qui pour lui est Désordre et Chaos. Le Mental tend à ne pas tenir compte de la complexité et de la diversité réellement présentes au plus haut point dans la Totalité de Tout Ce Qui Est,  et essaye de lui imposer un Sens et une Loi d’Etre uniques, qui satisferaient enfin la tendance du Mental à l’Exclusivisme, lui donnant la bienheureuse illusion d’une apparente Simplicité… obtenue, hélas, par excessive simplification, et donc, non réelle.
Car bien sûr, quoi que le Mental puisse essayer d’en faire, la Vie continue tout pareil, débordant tout pareil de créativité et diversité intarissables, mais le Mental au moins y introduit, disons, de grandes catégories, avec des étiquettes et des noms à mettre sur tout ce qui existe,  afin de nous faire croire que nous comprenons et contrôlons ainsi tout mieux…
Dans une certaine mesure, cette manière de s’y prendre du Mental “marche” cependant, ainsi que le montrent clairement de nos jours les résultats très réels et impressionnants qu’il obtient dans certains domaines, comme le lancement de fusées et de personnes dans l’espace (et en général aussi leur récupération en bon état de retour sur la Terre), ou l’invention de l’Internet avec la myriade de possibilités qu’il offre.
Mais même dans ces domaines techniques, de temps en temps quelque chose, un petit quelque chose pas connu encore et donc non inclus dans les calculs du Mental, fait dérailler les résultats qu’il avait prévus et attendus, parfois provoquant des dégâts catastrophiques dans la situation désirée et anticipée: des ponts et des ponts ont dû s’écrouler inexplicablement avant que les ingénieurs n’y comprenant rien en découvrent la cause totalement inattendue: la vibration produite par le pas cadencé de troupes en marches (ou de manière générale de groupes de gens marchant au pas), s’amplifiant dans la structure du pont au point de le faire s’écrouler. Maintenant que cela a été découvert comme le facteur causant le problème, les troupes reçoivent l’ordre de cesser de marcher au pas lorqu’elles doivent passer un pont, et ce genre d’accidents ne se produit plus.
C’était là juste un exemple dont la plupart des gens ont de nos jours entendu parler, mais il y a beaucoup, beaucoup d’autres inconnues, petites ou grandes, qui doivent encore être découvertes avant que nous puissions véritablement dire – si jamais nous le pouvons!… que nous savons et comprenons et pouvons tout prédire, même simplement dans cet univers physique auquel notre Science, avec sa position matérialiste présente, continue de se limiter.
Particulièrement en Physique Quantique, cette Inprédictabilité est connue et acceptée – par certains Physicistes commeun fait inévitable. Des probabilités sont le maximum que nous puissions savoir à l’avance de la manière dont la Réalité va se manifester à l’instant qui vient. Même les personnes qui ont la capacité de voir le futur vont chacune voir un futur différent, jusqu’à ce que l’évènement devienne si proche dans le temps qu’une seulement de ces possibilités devient la plus probable, et donc peut être vue et prédite avec quelque certitude. 
L’influence de la volonté ou de l’intention de l’observateur sur le résultat de l’expérience qu’il ou elle observe, est maintenant un fait bien connu et accepté aussi, montré de manière encore plus probante par les extraordinaires expériences du chercheur japonais Masaru Emoto sur l’effet qu’ont sur des échantillons d’eau pure de simples étiquettes avec des mots indiquant une intention chargée de haine, ou au contraire d’amour.
De plus, la volonté individuelle active dans atomes et particules eux-mêmes, aussi étonnante qu’elle puisse paraître à notre mental matérialiste, est un autre aspect de la Réalité qui devrait précisément nous faire mettre en question ce matérialisme que nous affirmons encore aveuglément, au nom de la Science, alors que tant de preuves de la présence de l’Esprit au coeur même de la Matière devrait nous avoir fait mettre en question depuis longtemps ce dogme matérialiste. Certains scientifiques courageux le mettent en question en effet, et gagnent progressivement du terrain, mais les autres du courant dominant continuent à tenir férocement à ce dogme.
Quoiqu’il en soit, au moins ceux d’entre nous qui sommes en train d’apprendre à vivre nos vies comme un processus d’Evolution Consciente sauront que “Dieu” n’est pas seulemnt en chacun d’entre nous, mais également en chaque particule composant notre corps et tout le reste du monde physique. En nous êtres humains cette Présence secrète donne la possibilité de participer délibérément, en toute conscience, à la création constante de la Réalité dans laquelle nous vivons et que nous sommes nous-mêmes. Ainsi que l’explique si clairement Sri Aurobindo:

“La pensée n’est pas essentielle à l’existence et n’en est pas la cause, mais c’est un instrument pour devenir: je deviens ce que je vois en moi-même. Tout ce que la pensée me suggère, je puis le faire; tout ce que la pensée révèle en moi, je puis le devenir. Telle devrait être l’inébranlable foi de l’homme en lui-même, car Dieu habite en lui.”

Non seulement Sri Aurobindo a expliqué cela, mais de nombreux autres grands êtres spirituels l’ont fait aussi.
Je suis surprise que Luc l’évangéliste ait jamais pu écrire ces mots cités au début de cet article, car Jésus également a indiqué de manière répétée à ses disciples que nous avons tous le potentiel de faire les mêmes miracles extraordinaires que lui-même faisait; seul notre manque de foi en le Divin présent en nous nous empêchait de le faire. Je dois dire que j’ai pensé plusieurs fois à Jésus calmant la tempête en mer de Galilée, avec le souhait intense d’être déjà capable d’en faire autant moi-même pour les vagues de l’Océan Indien!!!
J’ai évidemment pensé aussi à lui demander de le faire pour moi, mais je savais que cela irait à l’encontre de ce qui est précisément le but de tout ceci: que nous apprenions à le faire nous-mêmes!
Alors même qu’apparemment nous avons réussi au moins collectivement à obtenir le résultat voulu, comme a été le cas pour ce gros problème d’érosion ici, bien que j’y croie théoriquement et  que j’aie moi-même lancé l’appel collectif, je peux voir à quel point il est difficile pourtant pour moi aussi, juste de reconnaître le succès quand il se produit!…  Pour la partie de notre mental qui s’occupe de notre vie quotidienne, de notre vie physique, cela ne peut pas être, c’est littéralement incroyable, cela ne va pas avc les lois normales du monde physique telles que nous croyons qu’elles sont.
C’est en nous ce “mental physique”, comme l’appelait Sri Aurobindo,  qui toujours tend à douter que quoi que ce soit d’extraordiaire ou de carrément miraculeux puisse jamais vraiment se produire. Le mental physique va chercher n’importe quelle explication sans valeur, ridicule, complètement malhonnête, pour se débarrasser du fait remarquable et ainsi éviter d’avoir à réviser tous les livres.
La plupart des scientifiques sont motivés par la quête véritable de la vérité que la partie supérieure de leur mental recherche en effet; mais trop souvent quand de nouvelles découvertes sont annoncées, qui ne vont pas avec leurs théories favorites ou, pire encore, qui démolissent les théories faisant la célébrité de ces scientifiques, il est extrêmement difficile pour eux de conserver suffisamment d’honnêteté mentale et de résister à l’envie de s’allier à leur mental physique, qui secrètement en eux crie à l’imposture et est incapable d’accepter la vérité de cette nouvelle découverte indésirable. C’est seulement par un très gros effort de sincérité parfaite que n’importe qui dans cette situation arrivera à reconnaître le fait abhorré comme vrai.
Ce qui est amusant, c’est que dans le cas de notre succès collectif, le fait en lui-même était tout ce qu’il y a de bienvenu, et pourtant le mental physique en moi n’est toujours pas entièrement convaincu que oui, c’est nous qui avons accompli cela!!! En secret, il pense que quelque autre cause, simplement physique, a produit ce merveilleux résultat: comment pourrait-ce être vraiment l’effet de notre volonté collective?! Quelle idée ridicule, folle, le mental physique grommelle, caché dans son coin pour éviter que mon mental supérieur, aux idées plus avancées, ne lui passe un savon!… 
Pour un chercheur comme moi, observer ces réactions obstinées s’accrochant en moi avec toute leur obscure ténacité en dépit des années pendant lesquelles j’ai déjà fait quantité d’expériences de ce genre – et souvent couronnées de succès, en plus – me montre clairement tout ce qui en nous doit changer avant que nous soyions totalement prêts pour quelque chose d’aussi éloigné que “La Vie Divine” telle que Sri Aurobindo l’a annoncée et décrite. Quand nous en serons là, ce sera devenu aussi naturel et évident que c’est maintenant d’être comme nous le sommes, mais entre-temps nous avons tout intérêt à utiliser encore et encore le pouvoir de notre pensée, juste pour nous habituer à sa réalité et au potentiel incroy… euh, non, tout à fait croyable que ce pouvoir représente déjà  dans nos vies au présent!
Nous sommes des petits “dieux” en plein entraînement. C’est cela que snous sommes véritablement. Que notre mental physique se débrouille comme il pourra avec ce fait déconcertant!  
Peut être les lignes qui suivent, de Sri Aurobindo, lui seront-elles une aide:

“Tout n’est pas ici la besogne d’une Nature frappée de cécité:
Un Verbe, une Sagesse nous observe d’en haut,
Un Témoin qui sanctionne le vouloir et les travaux de cette Nature,
Un Oeil invisible dans l’immensité aveugle;
Il y a l’Influence d’une Lumière surplombante,
Il y a des pensées lointaines, des éternités scellées;
Un mobile mystique met en mouvement astres et soleils.
Dans ce passage d’une Force sourde et ignorante
A une conscience qui lutte et à un souffle de vie éphémère,
Une puissante Surnature veille sur le Temps.
Le monde est autre que nous ne le pensons et voyons à présent,
Nos vies, un plus profond mystère que nous ne l’avons rêvé;
Nos mentals sont des starters dans la course vers Dieu,
Nos âmes sont des moi délégués du Suprême.
A travers le champ cosmique, le long de routes étroites,
Quémandant une maigre aumône des mains de la Fortune
Et vêtu de robes de mendiant, chemine l’Un.
Même sur le théâtre de ces petites vies,
Derrière l’action respire une secrète douceur,
La poussée d’une divinité en miniature.
Une passion mystique issue des fontaines de Dieu
Coule à travers les espaces protégés de l’âme,
Une force qui aide soutient la terre souffrante,
Une invisible proximité et une joie dissimulée.”

(Sri Aurobindo, “Savitri”, p. 168-169)

(La traduction ci-dessus est simplement littérale, et ne cherche qu’à donner le sens, et non la beauté du texte de Sri Aurobindo, pour laquelle l’original anglais est irremplaçable.)

2 Comments (+add yours?)

  1. Nina
    Jul 30, 2012 @ 23:58:56

    I have encountered the harmonic resonance theory in several science classes, the Mythbusters show tried to debunk it, but they were not able to achieve a proper vibration

    and given that a sound wave played back at itself will cancel each other out, it makes sense to me that marching or other metronome vibration;/timing

    can completely cause a structural failure

    since that is not what structures are design to cope with as stressors – wind, heating/cooling expansion and the vibrations of more randomized traffic patterns

    even for me, during my recovery process, I found being exposed to static or very monotone white noise or metronome clockwork sounds incredibly distressing and disruptive to continuous or extended thinking or mediation sessions

    Like

    Reply

    • Bhaga
      Aug 01, 2012 @ 04:48:49

      Good to have your own personal and experiential observations about al this!
      This question of vibrations, and which ones are beneficial to us and which ones are not, is so important.

      Like

      Reply

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: