Fetes de Fin et Debut d’Annee…

P1050098

LE DERNIER JOUR DE L’ANNEE

C’est le dernier jour de l’Annee,
Deux Mille Treize presque termine
Fait monter son dernier Soleil…
Et chez moi, oh douce merveille,
Je fais mon lit, je lisse ma couette,
Je me dis que la vie est chouette,
Pendant que depuis la fenetre
Par ou le grand Soleil penetre,
Le Coeur Cristal allume lance
Des arcs-en-ciel heureux qui dansent
Tout autour de moi en silence…
Et ce n’est pas par simple “chance”!

**********************

PREMIER SOLEIL 2014

Eveillee aux premieres lueurs
De ce tout premier doux Bonheur
Du Soleil de cette Annee Neuve –
Impossible vraiment qu’il pleuve! –
Je suis sortie le saluer
De la “Gayatri” transmuee
Par Sri Aurobindo, suivie,
Comme a chaque fois dans ma vie,
Du Mantra a la Mere Divine
Par quoi mon Etre s’illumine,
Rayonnant a travers les pores
Et cellules de tout mon corps,
Tandis que jaillit son Action:
Envoyer aux Six Directions
Cette Paix d’Or supramentale
De Sri Aurobindo, totale
Et toute-puissante en sa Paix.

Lorsque j’ai eu fini, apres
Etre rentree chez moi, j’ai pu
Ainsi que je l’avais prevu
Remettre en marche mon laptop…
Sa batterie?… Au top du top!!!

Hier soir tout avait mal fini
A cause de ce laptop beni,
Branche mais ne pouvant charger:
Comme si elle etait tres agee
Sa batterie dormait, inutile,
Bien que reliee a tous ses fils.
Nous avions mon amie et moi
Passe de longs moments d’effroi
A essayer sur Internet,
Parmi les nombreuses recettes
Toutes affreusement compliquees
Et pour tout dire plutot risquees,
De trouver remede a ses maux.
Mais comme pour les animaux
Et aussi les petits bebes
Mon laptop ne pouvait parler
Et simplement nous expliquer
Ce qui vraiment faisait probleme…
Nous etions de plus en plus blemes
Et sans oser nous l’avouer,
Oubliant en fait de jouer,
Envisagions soudain le pire!
Oubliant aussi bien de rire,
Nous prenions tout ca au serieux
Et du coup tout devenait vieux,
La batterie en tout premier,
Mais aussi nos corps tout entiers!!!
La peur durcissant nos regards
S’infiltrait en nous sans egards
Et rendait tout plus complique,
Plus difficile, plus impossible…
Chaque instant eloignait la cible
Que nous nous efforcions d’atteindre:
Nos efforts ne faisaient qu’eteindre
L’eclair de genie, l’intuition
Portant la Vraie Comprehension
De ce qui n’allait pas, pourquoi,
Et du fait de quel mauvais choix
De ma part a quelque moment
Je me retrouvais maintenant
Avec une batterie ne pouvant plus charger
Et donc tout le laptop aussi en grand danger
De ne bientot plus du tout fonctionner…!

Nous ne pouvions rien faire immediatement,
Donc la fatigue finalement
Nous a envoyees nous coucher,
Chacune dans son lit douillet,
Renvoyant la tache a demain
Pour la prendre alors a pleines mains.
Mon cher laptop? Je l’ai eteint...
Et puis au reveil ce matin,
En ce Premier Jour de l’Annee,
Finies ces craintes surannees:
J’avais le sentiment profond
Qu’il n’y avait rien de grave au fond,
Que la batterie probablement,
Elle aussi surmenee avant,
Se reposait de son travail,
Sans pour autant que cela vaille
La peine de s’en inquieter:
Elle n’allait nullement s’arreter,
Elle allait re-marcher, bien sur,
Aussi sur que ce ciel d’azur
Ou brillait ce Soleil Nouveau
Qui rendait tout si beau, si beau!
Alors quand j’ai eu fait mon lit,
Voyant ma foi bien rebondie,
Je me suis assise a ma table
Et j’ai allume mon portable,
Mon cher laptop fuchsia que j’aime…
Et en effet, aucun probleme!!!
Sa batterie, il la chargeait
Juste comme si de rien n’etait,
Avec, encore plus que la veille,
La fierte de son nom: “Merveille”…!

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: