“Un Plan Parfait”: Point de Vue de ma Recherche Evolutive sur Ce Film

J’ai une amie, Aurovilienne de France comme moi, mais plus jeune, dont l’un des deux grands fils maintenant adultes s’est fait ces derniers mois le complice en quelque sorte de nos Samedis apres-midi studieux, regulierement passes depuis quelques annees a regarder ensemble chez moi un film, quel qu’il soit, qui nous parait interessant du point de vue de notre recherche commune pour le Laboratoire de l’Evolution.

En effet, habitue qu’il est maintenant aux lubies de ces etranges dames de deux generations differentes unies par une joyeuse appreciation des films contemporains ou notre conscience exercee percoit l’emergence du Nouveau dans la culture filmophile populaire, son fils a commence a reperer lui-meme certains films et a les passer a sa mere, lui disant:”Tiens, celui-la devrait te plaire!…”

C’est a lui par exemple que nous devons la decouverte de “L’Homme de la Terre”, ce film fascinant que j’ai etudie dans deux de mes articles recents sur le theme de l’Immortalite Physique (https://labofevolution.wordpress.com/2014/03/17/the-man-from-earth-a-researchers-review/, et https://labofevolution.wordpress.com/2014/03/21/what-sri-aurobindo-may-have-told-john-oldman-the-man-from-earth/).

Il y a deux semaines c’est encore  grace a lui, cette fois techniquement, que nous avons pu regarder ensemble “Un Plan Parfait”, comedie romantique francaise de 2012 qui nous a permis de passer une bien rejouissante heure et demie a rire de bon coeur toutes les deux sur mon sofa dans le salon de mon espace-travail a Djaima.

Les premisses etant clairement farfelues des le depart, il ne fallait pas s’attendre a ce que le reste de l’histoire cherche davantage la plausibilite, donc au diable le serieux de ce qui etait suppose se passer, l’imagination aussi elucubrante et cocasse que possible etait reine par definition incontestable, et nous ne nous en sommes pas plaintes!

Jugez plutot:

A un diner de fete en famille, la patronne d’une des filles est invitee aussi, pour la distraire de sa depression suite a son recent divorce. Etant donne ses trente-six ans, elle se demande meme si elle aura jamais une seconde chance  de bonheur matrimonial, et ses larmes de desespoir emeuvent toute l’assistance.

Pour lui remonter le moral, on lui raconte peu a peu au cours du repas l’histoire vraie vecue dernierement par une autre des filles, Isabelle, qui allait faire un mariage d’amour parfait avec le collegue dentiste cheri (et reciproquement) depuis dix ans… mais devait d’abord trouver un moyen de dejouer la malediction qui pese sur toutes les femmes de la famille: leur premier mariage est toujours un fiasco, et le bonheur est reserve pour le second mariage seulement… le sous-entendu plus ou moins explicite etant bien sur qu’il se pourrait bien qu’il en soit de meme pour la jeune femme eploree!

Pendant le recit, auquel participent aussi les (seconds) maris de toutes les femmes presentes, les peripeties de l’histoire  d’Isabelle sont presentees sous la forme de scenes que l’on voit se derouler en direct sur l’ecran, constituant la quasi totalite du film…

Isabelle, jouee par la ravissante, blondissime et bellissime actrice Diane Kruger, avait donc mis au point le Plan Parfait pour se trouver un mari ephemere, qu’elle epouserait juste pour que le fatidique premier mariage officiel ait lieu, annule aussitot par un divorce tout aussi factice, afin qu’Isabelle puisse tout de suite apres passer au second mariage, le vrai, celui promis au succes, avec son dentiste adore.

Et hop! La voila envolee pour Copenhague, ou elle est supposee rencontrer un volontaire pour le mariage plus divorce instantanes. Dans l’avion elle se protege avec impatience des avances maladroites (et de toutes facons vouees a l’echec, puisqu’un autre occupe deja ses pensees) de son voisin, un Francais lui-meme assez quelconque, mais ebloui par sa beaute veritablement remarquable. Malgre elle , elle enregistre tout de meme certains des details qu’il lui donne sur sa vie en Russie et sa destination suivante: le Kenya, en Afrique, pour un reportage a l’intention du Guide du Routard, avec lequel il travaille.

A l’arrivee a Copenhague, desappointement severe pour Isabelle: personne au rendez-vous!… Le premier mariage requis ne se produit pas aussi facilement que dans son Plan Parfait…

Que faire???

Pas question de rentrer a la maison bredouille!

Cela voudrait dire devoir attendre encore pour la Terre Promise, le mariage avec son dentiste, qui se doit d’etre le Deuxieme Mariage pour etre le Bon Mariage…

Faisant les cent pas dans l’aeroport de Copenhague, ou elle a vainement attendu depuis des heures le volontaire prevu qui n’est jamais venu, Isabelle apercoit soudain a un guichet son ex-voisin de vol, pret a s’envoler pour le Kenya. Se rappelant soudain l’interet prononce qu’il avait pour elle, et comptant la-dessus, Isabelle cette fois lui saute pratiquement au cou, decidant instantanement que ce sera lui qui va devenir le futur Premier Mari dont elle a un besoin si urgent. Tout sourire et toute seduction, Isabelle s’approche, et feint sans vergogne une reciprocite d’interet qu’elle n’eprouve nullement… Il part pour Nairobi? Qu’a cela ne tienne, elle l’accompagnera, dit-elle, prenant en hate son billet.

Nairobi n’est qu’un debut, on s’en doute bien, et de fil en aiguille ce couple inhabituel, apres avoir du affronter en pleine brousse pres du Kilimanjaro un lion menacant, se retrouve dans une tribu Masai en train de celebrer un mariage; les rites sont faciles a suivre, et du coup… les voila soudain maries eux aussi!!! Isabelle, ayant enfin obtenu ce qu’elle voulait, repart instantanement vers la France et son veritable amour, pensant que ce mariage a la Masai suffra comme Premier Mariage, tout en etant facile a annuller une fois en Occident.

Mais elle decouvre avec horreur que dans sa joie de ce mariage inespere, son premier mari d’operette, son epoux “a la Masai” a deja demande a un ami de faire enregistrer l’union en France aussi: la voila donc tres officiellement mariee, et dans la necessite urgente d’obtenir d’abord un divorce tout aussi officiel avant de pouvoir epouser son cheri reel. Decidement, le Plan Parfait ne se deroule pas tout a fait comme prevu!…

Changement de decor abrupt a nouveau:

Cette fois c’est en Russie qu’elle parvient a retrouver son Premier Mari, dans l’espoir d’arriver a le convaincre de divorcer aussitot… Malgre tout, le connaissant de mieux en mieux, l’accompagant dans ses activites souvent fort interessantes, voire amusantes, elle commence a apprecier les qualites qu’elle lui decouvre, et c’est avec de plus en plus de malaise et de honte qu’elle continue a lui jouer la comedie, lui faisant les pires tours pour qu’il se detache d’elle et choisisse de lui-meme un divorce rapide. Mais rien n’y fait, il persiste a l’aimer et a lui faire confiance… jusu’a ce qu’une conversation au telephone avec son amour vrai, entendue par le malheureux Premier Mari, lui revele le pot aux roses: pourquoi elle l’a epouse, et pourquoi maintenant elle lui fait tout ce cirque. Desespere, desempare, ulcere, il lui tend les papiers de divorce, dument signes. Malade de honte et de tristesse pour lui, Isabelle retourne en France… mais dans son desarroi, oublie les precieux papiers de divorce.

Apres toutes ces nouvelles aventures en Russie, les retrouvailles avec le futur Deuxieme Mari, fige dans sa routine de dentiste et de bourgeois arrive, la desappointent quelque peu. Juste lorqu’elle s’apercoit qu’il lui manque les fameux papiers de divorce, on sonne a la porte: c’est le Premier Mari en personne, jovial, se presentant au futur Deuxieme Mari comme un vague “Cousin du Quebec” (accent convaincant a l’appui!) venu rendre une petite visite a la famille. Il passe discretement les papiers voulus a son ex-epouse medusee…

Le Deuxieme Mariage depuis longtemps prevu peut donc enfin etre envisage pour de bon; mais entre-temps Isabelle voit que son futur a change d’avis et ne veut plus d’enfants, considerant l’age avance qu’il aurait lui-meme quand eux deviendraient des ados difficiles a controler; de plus, a la seance de bowling hebdomadaire et obligatoire dont ils ont repris le rituel, elle prend conscience du petit air superieur avec lequel il corrige comme toujours ses fautes, et de l’attitude quelque peu paternaliste qu’il a envers elle; et surtout, surtout, elle se rend compte soudain qu’elle ne veut pas de cette vie trop bien rangee que lui fait deja vivre son futur mari, avant meme que le mariage ait eu lieu. Maintenant qu’elle a goute a l’inattendu, a l’aventure, aux cotes de quelqu’un qui sait l’amuser et l’interesser, elle refuse la cage doree dans laquelle elle s’appretait a entrer et a se laisser enfermer.

Le Plan Parfait est completement par terre.

Et il devient clair pour elle qu’en fait elle prefere celui dont elle avait fait, a force de stratagemes, son Premier Mari: elle doit donc le re-epouser au plus vite pour que ce soit lui qui devienne le Deuxieme Mari de ses reves!!!

Retour express en Russie pour re-conquerir celui dont elle a du si cruellement se jouer auparavant; cette fois-ci il ne se laisse pas si facilement convaincre, malgre tous les charmes, et meme la tendresse tres reelle dont elle fait preuve pour lui. Il resiste de son mieux… Mais on voit bien a la fin que leur Deuxieme Mariage aura bien lieu, la seule question etant si ce sera a nouveau a la mode des Masai, ou cette fois-ci a la mode des Russes, elle aussi bien tentante, lorsque demontree par une Isabelle plus ravissante que jamais dans son costume et ses bottes rouges, et devenue aussi calee en danse russe que celui qu’elle veut seduire… et cette fois garder!…

J’ai ete conquise par tous lea acteurs, chacun parfait dans son role. Diane Kruger en particulier revele la un talent d’actrice comique que  je ne lui aurais jamais soupconne, mais qui lui va a ravir.

Mais ceci dit, reste la question:

Qu’est-ce qui me fait presenter sur mon blog de Recherche Evolutive un tel film, plutot abracadabrant comme vous pouvez le constater, et apparemment recommandable uniquement pour son indeniable et irresistible drolerie?

Eh bien, la toute premiere raison, c’est que ce film raconte un peu ma propre histoire:

A 19 ans moi aussi j’ai bien failli entrer dans la Cage Doree qui se presentait a moi: un homme rencontre au mariage de ma meilleure amie, 19 ans elle aussi… De plusieurs annees mon aine, serieux, super doue, sorti premier du redoutable Concours pour l’Internat de Paris, promis donc a une reussite medicale et financiere certaine, voiture de sport rouge dans laquelle il m’emmenait a un restaurant de haut luxe pour mon anniversaire… bref, le Parti Parfait pour une vie de reve…

J’etais flattee, pas de doute, d’etre aimee par un tel homme, supremement intelligent et prevenant, avec un sens de l’humour que j’appreciais quand il s’exprimait.

Le seul ennui, c’est que je n’en etais pas vraiment amoureuse. Non.

Je l’admirais beaucoup, certes. Mais j’avais beau essayer de me convaincre que c’etait l’homme qu’il me fallait, j’avais beau le trouver seduisant quand parfois il se laissait aller a etre moins serieux, a etre moins impeccablement coiffe, a avoir enfin une meche qui depassait, un peu d’inattendu et d’amusant dans son comportement, la minute d’apres je devais me rendre a l’evidence: il n’allait pas changer, il n’avait aucune intention de changer, et je ne serais pas heureuse avec lui.

Coincee dans la vie d’apparat ou l’epouse joue son role social d’ornement, sans jamais en sortir, car la carriere de son mari passe avant tout, ma propre individualite et maniere d’etre allait lentement s’etioler, a etre perpetuellement repoussee en arriere, ou contrainte de ne s’exprimer que dans les platitudes echangees avc d’autres dames de la bonne societe, toutes les autres BCBG que j’allais devoir cotoyer sans cesse, sans jamais montrer qui j’etais vraiment, et a la fin sans meme me le rappeler moi-meme.

J’ai pris la fuite.

Je lui ai fait deliberement une “vacherie” dont je savais pertinemment que pour lui elle serait impardonnable. Une fois que  dans son intense desappointement a mon egard, il m’a effectivement rejetee, j’ai pu disparaitre de sa vie sur la pointe des pieds, sans trop m’en vouloir a moi-meme du mal que j’avais du lui faire.

Il n’a sans doute jamais compris ce qui s’etait passe, le pauvre bougre; ni mes grands-meres non plus d’ailleurs, qui se rejouissaienet deja tant du beau mariage que j’allais faire… Comment avais-je pu le jeter ainsi aux orties?!

Mais j’avais eu tout a fait l’intuition vraie: ma vie en dependait. Il ne fallait surtout pas que j’epouse cet homme.

Ce film m’a remis en memoire tout cet episode plutot melodramatique, mais si crucial, de ma vie.

Et puis il m’a remis en memoire aussi cette terre d’Afrique ou j’ai grandi, et d’ou, comme la dame dans “Out of Africa”, je ne suis jamais completement sortie.

Et puis aussi cette terre de Russie, cette culture, ces chants et danses fokloriques dont tout me touche tant, m’appelle si irresitiblement, qu’elle doit etre une de mes nombreuses “patries anterieures”…

Tout cela est remonte en moi grace a ce film.

Cet article sur ce film est-il donc juste un “selfie”, motive uniquement par des souvenirs personnels qui ne concernent que moi et n’ont d’importance et de signification que pour moi?

“Que nenni!…”, comme on disait au Moyen-Age.

Cet article chante la Force Interieure, venue on ne sait d’ou, qui empoigne soudain notre vie et lui fait changer sa route, d’un seul coup, quand on s’y attendait le moins, et qui nous sauve, on s’en rend compte longtemps apres, du precipice invisible vers lequel on courait.

Car cet article chante aussi la Grace Divine qui nous sauve de tous nos “Plans Parfaits”, concoctes par notre mental impenitent qui se croit tres fort (infaillible, carrement!…)  et les remplace en vitesse ou en douceur par ce qu’il nous faut vraiment…

Les personnes qui ont realise ce film ne s’en doutent probablement pas, mais leur film est en fait un Hymne a la Providence qui prend si bien soin de nos vrais besoins, si seulement on lui fait confiance et on la laisse faire.

Et cela ne nous est pas montre seulement pour Isabelle! Toutes les personnes dans ce film trouvent finalement leur bonheur…

Que nous montrent en effet les dernieres images du film?

En l’absence d’Isabelle, qui vit donc maintenant surtout en Russie avec son Premier-cum-Deuxieme Mari, voici que son ex- futur, reste bien sur un intime de la famille, arrive finalement au diner, joyeux et decontracte, quoique maintenant seul. Apres quelques mots amicaux et droles pour ceux qu’il connait deja, il tombe en arret devant l’inconnue qui est aussi presente – et seule elle aussi. Leurs regards se rencontrent, l’emoi les saisit tous les deux… Vous avez tout compris: c’est le coup de foudre!!!

Et vive le Plan qui se trouve dans la Conscience Divine: c’est le seul Plan vraiment Parfait!…

 

 

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: