Lettres de mon Refuge: Le Casque Rose

Rien n’est plus bête

Qu’un accident.

Surtout la tête,

Notre instrument

Privilegié, ca coûte cher

Si on l’abîme:

On perd la vue, l’ouïe, la raison…

C’est vraiment crime

Que  perdre tout ça pour de bon

Faute d’avoir porté un casque.

De nos jours, par due precaution

Beaucoup de gens portent des masques

Pour éviter la pollution,

Mais qui, surtout parmi les femmes,

Se soucie d’éviter le choc,

Pourtant plus important un drame,

De leur tête sur quelque roc?

Tout simplement au démarrage

Et bien que juste passagère

Sur une moto de passage,

Une amie, tombée en arrière,

S’est proprement fêlé le crâne,

Se retrouvant à l’hôpital.

Vraiment il faudrait être un âne

Pour prendre un risque aussi vital

Et continuer à ne rien mettre

En protection sur notre corps

Du seul organe qui peut émettre

Des pensées encore et encore!

Conclusion urgente et première:

On peut donc dire, c’est évident,

En moto, devant ou derrière,

Porter un casque est plus prudent.

Mais les casques qu’on trouve en Inde,

Ils sont énormes,et puis tout noirs;

J’avais beau vouloir me contraindre,

Pour moi c’était rédhibitoire.

Je n’aurais donc jamais acquis

De casque pour me protéger

Si récemment dans le maquis

Des communautés engagées

Dans le travail de “Ceinture Verte”

Autour de l’Auroville urbain,

Je n’avais fait la découverte

D’un vraiment drôle de magasin:

“Aurovélo”, ce lieu s’appelle,

Bien que son créateur ne soit

Pas français, mais jeunesse telle

Qu’il en est né, bien loin des lois,

A Auroville: parents anglais,

Très British, enfants tous rouquins,

Aux yeux et à la peau bien clairs…

Mais au lieu d’aimer les bouquins,

Lui s’est épris de mécanique

Comme papa. Son atelier,

Pour ce jeune à l’esprit pratique,

Inclut pour les mieux travailler

Tous matériaux imaginables,

Et le lieu, bien sûr populaire

Pour tous les jeunes peu raisonnables

D’Auroville, peut maintenant faire

Des repas pour midi, servir

Des mets de sa composition;

Tables et chaises vous font sourire:

Tout est de récupération!

Dans ce bric à brac ordonné

Installé sous son grand hangar,

Tous mélanges sont pardonnés:

Il y a donc dans ce bazar

Une sorte de boutique ouverte.

Tous les Auroviliens cyclistes,

Résidents de la Ceinture Verte

Ou juste amoureux de ces pistes

Ombragées d’arbres sur nos routes

Et entretenues avec soin,

Oui, tous, à la moindre déroute,

S’en viennent ici pour leur besoin

De faire réparer leur monture

Ou remplacer un accessoire…

Et tous remarquent les confitures

Et sont bien contents de s’asseoir

Un moment, et de bavarder

Avec les autres visiteurs,

Ou même aussi de s’attarder

Pour un repas, si c’en est l’heure.

Que l’on soit à vélo ou pas,

C’est clair que dans ce lieu étrange

Tout est extrêmement sympa,

Et ce garçon, une sorte d’ange!

Il pense à tout, il imagine

Quoi de plus intégrer au lieu.

C’est ainsi qu’en plus des machines

Un coin est né, et c’est tant mieux,

Où l’on peut trouver, bien en vue

Bien rangés sur leurs étagères,

Plein d’accessoires, et des revues

Pour toute commande étrangère

Qu’il n’aurait pas encore en stock.

C’est étonnant la foule de choses

Qu’on regarde, bien qu’on s’en moque…

Et soudain c’est un CASQUE ROSE

Qu’une amie remarque là-haut

Et me signale, et me descend!!!

Incroyable mais vrai: tout beau,

Il est d’un aspect très décent:

Pas trop gros, mais l’air bien solide…

Pas le plastique qui se raye…

Et voilà que je me décide:

Il me plaît, alors je l’essaye!…

O miracle! C’est juste ma taille!!!

M’emboîtant parfaitement le crâne,

C’est le casque ou jamais qui m’aille!

Que je roule ou je tombe en panne,

Avec ça sur la tête, au moins

Je serai sûre qu’en cas de chute

Ou tout autre cas de besoin

Mon cerveau n’aura pas de lutte

Pour survivre, ou autre souci!

Mais… où pourrais-je voir ma tête???

Y aurait-il un miroir ici?!

Un grand miroir… dans les toilettes!

Bon, ma foi, ce n’est pas trop mal…

Je suis en rose justement…

Pour qui me connaît, c’est normal!

C’est bien pour ça, exactement,

Que mon amie m’a signalé

Ce casque ROSE à n’y pas croire!

Elle savait qu’il allait aller

Tout à fait bien dans mon histoire!!!

Voila comment “Aurovélo”

Soudain est entré dans ma vie

Et comment, plus qu’un simple mot,

Ce nom maintenant me ravit:

A celles qui depuis me voient

Avec mon casque sur la tête:

“Ce Casque Rose de mon choix?

A Aurovélo on l’achète!…”

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: