“La nuit comme le jour…”

(Traduction francaise de mon article recent “In the night as in the day…”)

“La nuit comme le jour, sois toujours avec moi.

Dans le sommeil comme dans l’eveil, que je sente en moi toujours la realite de ta presence.

Qu’elle soutienne et fasse grandir en moi Verite, conscience et delice, constamment et en toutes circonstances.”

Le texte ci-dessus, de Sri Aurobindo, fut donne par lui comme un mantra possible, parmi d’autres qu’il donna egalement en d’autres occasions.

Je l’ai decouvert il y a peut-etre trente ans dans une boutique de l’Ashram a Pondy, magnifiquement imprime en lettres d’or sur un fond brun sombre eclaire d’un soleil levant, sous forme de carte postale dont le pourtour lui aussi etait dore, tel un cadre.

La beaute meme de l’ensemble m’attira sans aucun doute, mais plus encore les mots en eux-memes, m’atteignant droit au coeur, ce Centre du coeur profond ou reside notre Etre Psychique, ainsi que Sri Aurobindo et Mere preferent appeler notre ame (ou plus exactement l’Etre Interieur qui progressivement grandit autout de l’etincelle originelle de l’Ame, durant nos diverses vies terrestres). Ces simples mots m’ont incroyablement emue, faisant perler d’immediates larmes d’intense aspiration et adoration pour le Divin, ici invoque de maniere si poignante par Sri Aurobindo que mon propre etre interieur lui aussi avait jailli a l’unisson de ses mots.

J’avais cependant oublie ce texte specifique depuis longtemps, car a un moment cette carte devait avoir disparu, et vu la mine d’or que sont les ecrits de Sri Aurobindo ou Mere, on pouvait y trouver tant d’autres pepites que je n’avais pas remarque la disparition de celle-la parmi mon ample collection.

Mais ce matin, comme deja hier matin, apres plusieurs jours de trop d’activite exterieure forcee dans ma vie, je me suis reveillee dans un etat interieur anormalement vide et confus; j’ai bien sur essaye de retablir mon sentiment habituel du Divin au-dedans et autour de moi, mais en vain.

Stupefaite et alarmee, je trouvai bientot la raison derriere une si triste condition: a cause de l’Atelier de Conscience Cellulaire que je me trouvais etre en train de donner ces jours-la a deux amies francaises, toutes deux tres gentilles mais du milieu medical, depuis deux jours je m’etais plongee, meme tard la nuit, dans la lecture ininterrompue de plusieurs livres dus a des auteurs scientifiques sincerement interesses a la spiritualite, mais pas encore vraiment engages dans sa pratique, et attentifs a garder leur bouquin du bon cote, de facon a eviter qu’il soit d’emblee rejete par leurs collegues de plus stricte obedience materialiste.

Eh bien, ce qui dans mon cas equivalait a une overdose de cette sorte de lecture avait de maniere evidente resulte dans cette sorte de maladie interieure que j’avais eu le choc de decouvrir en moi-meme – a temps, il fallait l’esperer, pour y remedier par un retour a ma diete normale, plus saine, de livres plus ouvertement spirituels!… Je me souvins m’etre moi-meme comportee de facon probablement trop precautionneuse avec mes deux nouvelles “etudiantes”, me retenant d’exprimer d’aucune facon mon propre amour pour le Divin, d’ordinaire plutot debordant…

“Comment ai-je pu etre aussi stupide!”, pense-je ce matin, a cet instant precis ou je m’apercevais soudain que j’avais ainsi tres efficacement bloque encore et encore le flot de profonds sentiments devotionnels qui tend a venir spontanement de mon Etre Psychique, deja merveilleusement actif des l’enfance, et plus encore depuis 1975, lorsqu’a Auroville ce puissant “moteur interieur” s’etait mis en route a plein regime en moi… Et voila que, par ma propre faute, ce si precieux flot se trouvait maintenant incapable de s’exprimer librement !…Je me concentrai interieurement pendant un bref moment, souhaitant ardemment retrouver ce sentiment de relation d’amour avec le Divin, si central a mon  existence tout entiere…

Quand j’ouvris les yeux a nouveau, juste a ce moment-la leur regard tomba sur une carte postale abimee que j’avais extraite deux jours avant d’une pile de vieux papiers, deteriores par le mauvais temps pendant la mousson de Novembre-Decembre 2015, quand mes affaires etaient encore a Djaima. Voyant que cette carte avait ete endommagee, je ne l’avais pas vraiment regardee, mais simplement sortie du tas, et placee sur un coussin pour y secher au grand air. La remarquant a nouveau, j’allai et la pris dans mes mains, la decollai avec precaution de l’enveloppe la couvrant encore … et voila que se revelaient a mes yeux, encore lisibles en depit des degats, ces premiers mots::

“La nuit comme le jour, sois toujours avec moi..”

Oh, le choc interieur de soudain voir a nouveau ces mots bien-aimes! Instantanement mon coeur s’emplit de tant de joie et de soulagement, et aussi de gratitude que ce si beau texte me soit a nouveau donne, des larmes jaillirent de mes yeux, et mon coeur lui-meme sembla fondre dans la pure, infinie douceur de l’Amour Divin.

Apres ce premier instant, comme eternel, d’ardente reconnaissance interieure, alors seulement, lentement, tres lentement, je commencai a relire, tout l’ensemble cette fois, savourant chaque mot comme un exquis morceau d’une nourriture divine degustee a nouveau apres de longues annees d’oubli de ce plat si special au gout si delicieux:

“La nuit comme le jour, sois toujours avec moi.

Dans le sommeil comme dans l’eveil, que je sente en moi toujours la realite de ta presence.

Qu’elle soutienne et fasse grandir en moi Verite, conscience et delice, constamment et en toutes circonstances.”

Et maintenant, ecrivant ceci, si fort se gonfle en moi le delice de l’Amour Divin, que je dois faire une pause et mes yeux se ferment d’eux-memes, mon etre entier irresistiblement absorbe dans cette secrete mais si puissante Presence d’Amour dont nous et tout le reste faisons partie, mais Qui en meme temps remplit chacun de nous si intimement et passionnement que Lui-Elle semble etre uniquement avec chacun dans un Absolu de Delice…

Oui, amis qui etes a votre tour en train de lire ces mots que j’ecris, oui, voila tout ce qu’il nous faut pour devenir complets. Pour etre completement nous-memes, en tout Delice d’Etre, voila tout ce dont nous avons vraiment besoin, et meme notre corps physique sera un jour capable de vivre sur Terre, transforme par ce Delice d’Amour dont il est de plus en plus a meme de faire l’experience, dans un nombre de plus en plus grand de ses cellules… C’est cela la Vraie Vie, cette “Vie Divine” que Sri Aurobindo commenca a evoquer publiquement par ecrit deja en 1914, mais dont maintenant nos corps aussi, et meme nos cellules, peuvent gouter le Delice et etre gueries par lui, de la meme facon que les cellules dans mon propre corps en font l’experience juste en ce moment, grace a l’incroyable Pouvoir contenu dans ce Mantra. Merci, merci, cher Sri Aurobindo, pour ces simples mots si charges par vous, qu’ils peuvent nous communiquer votre propre experience, et nous emporter toujours plus pres de ce Futur Divin dont vous avez ensemence la Terre pour tous ceux de nous qui en ont soif:

9d11139ebb1c39c4828fa221954d2639

2 Comments (+add yours?)

  1. fabienne
    Apr 10, 2016 @ 20:25:15

    Je te remercie chère Bhaga🙂

    Like

    Reply

    • Bhaga
      Apr 11, 2016 @ 07:56:17

      Promesse tenue!… 🙂 Et a part toi ca profite toujours en meme temps a d’autres, je le vois aussi sur Facebook…
      Mais comme je te l’ai explique par ailleurs, le point important, egalement dans cet article, c’est precisement d’etablir et de garder de plus en plus constamment cete relation d’Amour avec le Divin, sous quelque forme ou nom qu’on Le/La prefere personnellement. C’est tout a fait central a ce Yoga Integral pour evolution consciente, car sans l’aide constante du Divin, personne, absolument personne, meme les plus grands yogis, ne pourrait y arriver, Sri Aurobindo et Mere ont tellement souligne ce fait…

      Like

      Reply

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: