L’Etre Psychique, les cellules et notre Mère Divine

Notre Etre Psychique (de Psychè, âme), celui qui de vie en vie prend forme peu à peu autour de l’étincelle originelle de notre âme, est en nous la seule partie encore consciente du Divin et capable de sentir et reconnaître sa Présence derrière toutes les formes extérieures à travers lesquelles le Divin s’exprime.

Cet Etre Psychique est aussi la seule partie en nous capable, par l’Amour vrai, divin, qui est en elle, d’aider les parties plus extérieures à entrer en contact elles aussi avec le Divin, et même à retrouver consciemment leur propre véritable nature, en fait divine.

C’est lorsque l’Etre Psychique s’éveille et devient actif en quelqu’un, que son être mental et son être vital peuvent commencer à se tourner vers le Divin. Une  telle conversion s’est déjà produite bien des fois dans l’histoire de l’humanité, ainsi que tous les mystiques du monde l’ont montré encore et encore, à travers des poèmes, des psaumes, des chants d’amour pour le Divin qui sont devenus si célèbres qu’ils sont parvenus jusqu’à notre époque. Même en ces temps de matérialisme blasé, nombre d’humains partout qui ont soif de Vérité trouvent encore réconfort et foi véritable à la lecture de tels écrits, dont la ferveur atteste qu’ils ne sont le fruit d’aucune croyance intellectuelle, mais bien d’un authentique contact intérieur avec le Divin et avec les dimensions autres que celle-ci dans la Réalité Totale.

Mais le corps, ce pauvre corps, a toujours été jusqu’ici la pierre d’achoppement, la partie purement physique de notre être qui est irrémédiablement, croit-on, comme toute Matière, l’opposé de l’Esprit, et donc incapable de conversion au Divin.

Eh bien, depuis que la Conscience-Force Supramentale a été activée, le 29 février 1956, dans la Matière terrestre elle-même, c’est cette croyance-là qui est en train d’être jetée à bas par les conséquences de plus en plus visibles du développement, ainsi  rendu possible, de la conscience secrètement présente en toute particule formant la Matière – et donc présente aussi dans les cellules de nos corps.

Afin que nos corps eux aussi puissent enfin devenir volontairement réceptifs au Divin, ces puissantes vibrations supramentales de Vérité les libèrent peu à peu de leurs extrêmes limitations présentes. Mais ce qui est nécessaire pour que nos cellules se tournent spontanément vers le Divin, c’est que notre Etre Psychique soit déjà éveillé en nous et puisse ainsi remplir son rôle avec nos cellules tout comme il peut l’avoir déjà fait (ou non) avec notre Mental et notre Vital. Comment s’y prend-il?… En les faisant goûter à l’Amour Divin… à la dose qui leur sera supportable au début.  Et une fois que les cellules y prendront goût, elles aussi commenceront à s’ouvrir avec de moins en moins de résistance à sa vibration de Douceur si délicieuse, même quand elle deviendra de plus en plus intense. Au lieu de se crisper, les cellules apprendront à rester calmes et à s’abandonner en toute confiance à l’Action Divine en elles pour leur rendre leurs capacités divines oubliées.

Le Vital et le Mental en nous seraient bien incapables de doser un tel processus, ou même simplement de savoir à chaque instant quels sont les besoins du corps, que ce soit en sommeil, en nourriture ou en activité, pour qu’il se maintienne déjà en bonne santé, même sans encore parler d’aucune transformation évolutive. Les cellules ont  elles-mêmes ce savoir, mais le Vital et le Mental sont bien trop imbus d’eux-mêmes, et trop impatients, ils ne sont jamais à l’écoute du corps et l’utilisent seulement à leurs propres fins égoïstes et ignorantes, qui usent et déséquilibrent le corps, d’où trop souvent les maladies diverses qui en résultent.

Seul notre Etre Psychique aime et comprend nos cellules et leurs besoins présents, et en même temps peut les aider pour peu à peu dépasser ces besoins et retrouver leur véritable nature, divine.

Or c’est le Délice d’Etre, l’Ananda, qui est l’indispensable moyen pour les cellules d’apprendre à éliminer toute tension dans leur vie et dans le rôle particulier que chacune a à remplir dans la vie du corps. Voilà pourquoi il était si important que Sri Krishna, siegneur de l’Ananda au niveau surmental, se joigne au nouveau pas évolutif, supramental, initié par Sri Aurobindo, puis Mère , dans leurs propres personnes en même temps que pour la Terre entière.

Et voilà aussi pourquoi dans mon propre beaucoup plus humble développement spirituel tel qu’il s’est produit de lui-même, c’est d’abord l’Etre Psychique qui, réveillé en 1973 par le Double Darshan de la Mère Divine, en 1975 est devenu pleinement actif grâce aux nouvelles expériences si puissantes avec le Divin dans le Centre du Coeur (siège du Psychique), encore en tant que ma Mère Eternelle en premier lieu, mais ensuite aussi en tant que Krishna, l’Amant Eternel de mon âme.

C’est seulement après que le Psychique en moi soit devenu le Guide de plus en plus influent et permanent du Vital et du Mental, que ma conscience est entrée en contact  enfin aussi, sans que je l’aie aucunement cherché, avec mes cellules (en 1976) et a aidé au développement rapide de leur conscience, à la manière typiquement psychique: en les faisant se tourner vers le Divin avec un amour et une confiance grandissants…

On peut donc voir que dans mon cas – où depuis 1973 je m’étais entièrement remise entre les mains de la Mère Divine – en dépit de tous mes pires défauts extérieurs le déroulement intérieur des choses s’est passé de manière pour ainsi dire idéalement conforme aux besoins de ce Yoga Intégral losrqu’il inclut déjà potentiellement les cellules…

Ainsi mon cas personnel a été jusqu’ici un exemple en quelque sorte idéal de comment la Mère Divine dirige de l’intérieur la vie et les progrès évolutifs de ceux de ses enfants qui le lui demandent sincèrement.

C’est pour cela que j’ai pensé utile de partager avec vous qui visitez ce blog les expériences intérieures relatées dans mon article précédent, à propos du 24 novembre, car elles complètent un certain tableau d’ensemble de ce qui s’est accompli en moi pendant ces toutes premières années à Auroville:

Loin d’être une succession chaotique et désordonnée d’évènements intérieurs sans relation entre eux, toutes les expériences décrites ici et là sur ce blog ont constitué en fait, dans leur ordre réel, les exactes étapes nécessaires au développement évolutif voulu, qui dans mon cas particulier incluait d’emblée ce qui permettrait par la suite un éveil cellulaire accéléré, non pas comme un phénomène à part, mais bien simplement comme un des aspects nouveaux dans ce Yoga d’évolution qui est donc par là même nécessairement intégral.

Dans tout cela, ce qui est tellement merveilleux à vivre, c’est que chacun de nous étant différent, notre Mére Divine prend soin de chacun de la manière la meilleure pour lui ou elle à chaque instant, lui donnant les expériences voulues, et dans l’ordre le mieux adapté à ses besoins…. Il n’y a vraiment plus qu’à s’incliner avec totale cofiance et gratitude devant l’absolue Sagesse de cet Amour Maternel pour nous, avec aussi toute la sollicitude et la tendresse de notre Maman éternelle…

images-9

 

 

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: