“SOS d’un terrien en détresse”: Hommage à Daniel Balavoine

SOS d’un terrien en détresse

SOS d’un terrien en détresse
Chanson de Daniel Balavoine
extrait de l’album Starmania
Face A Lucie
Face B SOS d’un terrien en détresse
Enregistré 1978
Studio Gang, Paris
Durée 3:35
Auteur Luc Plamondon
Compositeur Michel Berger
Réalisateur Michel Bernholc
Label LM Riviera, Barclay

SOS d’un terrien en détresse est une chanson composée par Michel Berger et écrite par Luc Plamondon en 1978 pour l’opéra rock Starmania.

Elle fut interprétée pour la première fois par Daniel Balavoine, puis reprise par Norman Groulx, Renaud Hantson, Bruno Pelletier, Grégory Lemarchal, Daniel Popovic, Laurent Bàn et Dimash Kudaibergen, jeune chanteur Kazakh.

Peter Kingsbery (du groupe Cock Robin) a repris la chanson en anglais, sous le titre Only the Very Best, dans la version anglaise Tycoon en 1992. L’adaptation anglaise a été écrite par Tim Rice. Cette version est parue en single la même année.

En décembre 2015, l’artiste française Marina Kaye interprète Only the Very Best dans l’album de reprises intitulé Balavoine(s) en hommage à Daniel Balavoine.

***************

Eh bien, grâce à cette chanson présentée une première fois dans mon précédent article, je m’instruis!… Alors j’en profite pour instruire en même temps aussi celles et ceux d’entre vous, mes visiteuses et visiteurs, qui s’intéresseront à cette petite enquête chronologique que je viens de faire à propos de cette chanson si émouvante… dont ni le nom de l’interprète ni même le titre de la chanson elle-même n’étaient donnés, mais dont il s’avère, ô joie,  que je lui avais donné exactement le bon titre, son vrai titre! (Oui, félicitez-moi, je le mérite!!!)

Écoutée en premier sur la Page FB de quelqu’un d’autre, son partage immédiat sur ma propre Page avait déclenché les réactions appréciatives de plusieurs ami(e)s aussi bien de langue anglaise que de langue française, d’où ma traduction à l’intention de ceux qui en avaient besoin pour apprécier encore plus pleinement cette chanson.

Mais alors c’est le commentaire d’une amie française plus jeune que moi (connue depuis les temps anciens, pré-auroviliens, où j’étais encore jeune Prof de Lettres Classiques en France…) qui m’a fait découvrir que cette merveilleuse chanson avait été originellement chantée, avec grand succès, par un chanteur français que je n’avais jamais connu, étant partie pour Auroville dès 1972, mais qui avait eu par la suite une carrière retentissante: Daniel Balavoine.

Intriguée par ce nom de moi inconnu, mais visiblement encore si aimé de mon amie,  j’ai fait aussitôt la Google Search qui s’imposait…

Elle en valait la peine: en effet, ce jeune chanteur des années 70 et 80 avait été quelqu’un d’exceptionnel, extrêmement populaire également à cause de son profond engagement social et politique aussi bien sur scène ou devant les média qu’en tant que simple être humain, devenant l’un des premiers artistes français à s’investir personnellement dans l’humanitaire – jusqu’à sa mort le 14 janvier 1986, à 33 ans, dans un accident d’hélicoptère alors qu’il aidait de son mieux l’Afrique affamée, entre autres précisément en participant à ce Paris-Dakar où, au Mali,  il trouva la mort, ainsi que les quatre autres passagers, dans le crash de cet hélicoptère au cours d’une opération destinée à acheminer des pompes à eau pour les populations locales maliennes,.

voi

Cette disparition prématurée de l’un des ses chanteurs les plus importants de l’époque créa en France un choc énorme. En dépit de sa carrière ainsi tragiquement écourtée, Daniel Balavoine a écrit et composé plus d’une centaine de titres et demeure aujourd’hui encore l’un des artistes francophones les plus populaires, fort de près de 20 millions d’albums vendus et de tubes qui restent dans les coeurs. Nombreux sont encore ceux et celles de ses anciens fans qui continuent à honorer sa mémoire… gardant aussi éventuellement, comme mon amie, une préférence pour l’interprétation première qu’il avait donnée de chansons qui, comme celle-ci, ont été plus tard reprises par d’autres, avec plus ou moins de succès.

En ce qui concerne cette chanson particulière, créée pour Balavoine dont la voix avait une tessiture androgyne de près de trois octaves, les vidéos de YouTube m’ont révélé, après l’artiste originel, un autre chanteur français dont l’interprétation et la personnalité attachantes, ainsi que la mort (de maladie) encore plus jeune – à 20 ans à peine – l’ont gardé lui aussi semble-t-il dans beaucoup de mémoires: Gregory Lemarchal.

Quant au jeune chanteur de la vidéo que je vous ai présentée, il s’agit, je l’ai enfin appris, de Dimash Kudaibergenov, du Kazakhstan, dont l’ardente interprétation – en français ! – et la voix elle aussi extraordinaire lui valurent de remporter l’émission “Singer 2017” en Chine. Son audition diffusée du 6 février 2017 a connu un véritable succès aussi bien auprès du jury que des spectateurs et téléspectateurs.

Bien qu’heureuse de savoir enfin son nom et les circonstances où nous le voyons chanter si magnifiquement cette chanson, je tiens à remercier ici l’amie qui m’a fait découvrir le tout premier interprète à avoir fait connaître et aimer cette oeuvre. Grâce à cette amie, ma vie en est enrichie, car je perçois à présent un tant soit peu la place énorme que ce Daniel Balavoine, dont j’ignorais jusqu’au nom, a eue dans la chanson et la société françaises d’une époque que je n’ai pu vivre directement avec elle, étant partie vivre au loin, à Auroville … Merci, amie !

Advertisements

2 Comments (+add yours?)

  1. Bhaga
    Jan 30, 2018 @ 20:27:14

    Merci Bhaga (C’est Fabienne qui parle en fait, car c’est elle l’auteur de ce commentaire, enregistré par quelque erreur technique comme venu de moi, la vraie Bhaga!) pour ce bel hommage à Daniel Balavoine. Je connaissais son répertoire et son histoire et comme Michel Berger, ces artistes sont partis bien trop tôt.

    Liked by 1 person

    Reply

    • Bhaga
      Jan 31, 2018 @ 07:22:13

      Fabienne, même connaissant la Ière version, celle de Daniel, c’est en fait l’interprétation de Dimash qui t’a touchée et émue en profondeur, alors je suis contente de voir que telle chose est possible, et que pour certaines personnes comme toi, à la fois mes deux articles ont été utiles!

      Like

      Reply

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: