Une Voie Ensoleillée pour les Cellules

Oui, en cette année 2018, je célèbre avec mon corps les Quarante Ans de Yoga de ses cellules – mes chères cellules! Elles et moi, nous sommes aujord’hui toutes très heureuses de fêter cela ensemble… mais il n’en a pas toujours été ainsi!

En 1976, lors de mon premier contact conscient avec elles (complètement inattendu), et pour les environ deux années qui ont suivi, elles avaient une conscience de cellules ordinaires, autant que j’en puisse juger. Jamais je n’ai même supposé que cela puisse commencer à changer, si tôt après que Mère ait vécu son propre processus de transformation cellulaire, dont à l’époque seuls de courts extraits sélectionnés par Elle et appelés “Notes sur le Chemin” dans le Bulletin Trimestriel de l’Ashram nous donnaient quelque énigmatique idée, ce qu’Elle vivait étant consigné peu à peu dans son “Agenda de l’Action Supramentale sur la terre” enore inconnu de tous. Pour nous, les humains ordinaires, il était évident qu’il faudrait encore quelques siècles avant qu’aucune évolution cellulaire puisse ccommencer à se produire dans nos corps!…

Alors, lorsqu’à peine en 1978, j’ai surpris pour la première fois certains groupes de mes cellules en train de se tourner vers le Divin avec toute la ferveur de leurs petites consciences, après la stupéfaction ma première réaction a été un immédiat et catégorique “AH NON !!!” horrifié.

Car j’ai carrément paniqué. J’avais lu “Le Mental des Cellules” de Satprem, publié entre-temps,, les passages qu’il citait en particulier de cette période épouvantable qu’il appelait “l’Agenda terrible” m’avaient fait sangloter de chagrin pour Mère, et fait comprendre à quel point Elle avait été pour nous vraiment, totalement notre Mère Divine, sacrifiant finalement son propre corps pour faciliter le plus possible l’évolution des nôtres après Elle. Mais de là à accepter de la suivre sur un si dououreux chemin, cela m’était tout à fait impossible: je savais que ce n’était pas pour moi.

Interpellant à nouveau le Divin comme en 1971, je lui ai signifié avec véhémence que je refusais absolument un tel cadeau s’il devait faire souffrir mon pauvre corps comme il avait fait souffrir celui, pourtant si exceptionnellement endurant, de Mère:

“NON, MERCI…!” fut mon cri spontané. “Arrête-moi ça tout de suite!…”

La réponse patiente et souriante du Divin fut celle-ci:

“Ne t’inquiète pas… C’est comme cela que ça a dû se passer pour Mère, parce que justement Elle était la Mère Divine, parce qu’il fallait aller vite, son corps était déjà très âgé quand il a commencé, et le Travail pour lequel il avait été créé était le plus difficile de tous: être le premier, et éliminer le plus possible des obstacles les plus importants,  afin d’ouvrir la route à ceux qui suivraient. Mais maintenant que c’est fait, ce que la Force Évolutive recherche, ce sont les corps au contraire les plus variés possibles qui soient réceptifs à l’Énergie Nouvelle, de façon à voir comment adapter le processus de base à la manière d’être spécifique de chacun. Pour chacun il sera tenu compte de ses tendances et capacités propres.”

Rassurée, et donc rassérénée, j’ai enfin donné mon accord pour que ce processus se poursuive, ce qu’il a fait sans cesse par la suite, se développant de plus en plus sans pour autant jamais devenir douloureux – au contraire.

Mais quand les récits des expériences cellulaires vécues dans le même temps de son côté par Satprem ont commencé à être publiés, ce que j’en ai lu m’a montré que pour lui c’était terrible, et mes propres cellules du coup s’en sont tellement alarmées que depuis j’ai cessé de lire quoi que ce soit de comment cela se passait pour Satprem, afin que la conscience de mes propre cellules n’en soit pas influencée négativement.

Car pour elles tout continuait à progresser de manière toute différente, et en fait plutôt bienheureuse. Au bout de quelque temps j’ai compris que cette manière de s’y prendre de leur part était inévitable étant donné que je n’étais pas “Satprem”, mais un autre être, dont le nom d’âme s’était révélé en 1979 être “Bhaga”, le nom que les Rishis Védiques donnaient au Pouvoir de Délice d’Être du Divin: d’où plus tard le nom, “Bhagavan”,  “Le Bienheureux”, donné au Suprême, et donc aussi “La Bhagavad Guita”, “Le Chant du Bienheureux”, nom donné aux explications spirituelles majeures adressées par l’ incarnation divine Krishna à son ami humain Arjuna.

Il était bien normal que mes cellules elles aussi s’identifient comme moi à ce nom et à son contenu vibratoire précis, (une forme spéciale d’Ananda en tant que Pouvoir solaire et non plus seulement lunaire), et que ce soit cet aspect-là du Divin qui devienne de plus en plus leur façon spontanée de percevoir le Divin et de vouloir l’incarner en tant que cellules de mon corps.

Mais les récits de Satprem, après l’Agenda de Mère elle-même, sont pour le moment les seuls qui soient lus et connus, ce qui peut donner l’impression qu’en ce qui concerne la Transformation Cellulaire, la voie douloureuse est inéluctable, la seule possible, la seule qui puisse avoir des résultats. Encore hier, j’ai regardé le beau film, “Seulement le fait Divin- Ma rencontre avec Satprem” réalisé sur Pascal Vidal et le témoignage qu’il donne de la relation intérieure puis aussi extérieure qu’il a eue avec Satprem. C’est magnifique, mais cela donne une idée de toute expérience évolutive cellulaire comme devant forcément être aussi extrême, tout le temps à la limite du supportable ou même du mortel.

Si bien que le genre d’expériences cellulaires vécues par moi-même que l’on peut trouver relatées sur ce blog (voir Catégorie “CELLULAR CONSCIOUSNESS” , et “EN FRANÇAIS ” si vous ne parlez que français) peuvent paraître en comparaison peu impressionnantes, car pas dramatiques ni douloureuses, et donc apparemment pas héroïques du tout.  Et pourtant ces expériences sont le résultat des choix évolutifs constants, en fait bel et bien héroïques, toutes proportions gardées, de mes cellules, face à des défis constamment nouveaux dans leur vie, qu’il leur faut beaucoup de courage cellulaire pour chaque fois décider de les résoudre de la manière confiante et heureuse, joyeuse même, au départ pas naturelle pour elles du tout, mais qui est l’attitude qu’elles ont appris à garder encore et encore à chaque instant de leur vie – au moins dans la mesure où les conditions n’ont jamais dû devenir aussi extrêmes qu’elles ont dû le devenir dans le cas des deux Grands Pionniers, et du troisième.

Cette attitude délibérée que je viens de décrire à propos de mes cellules est la même que j’ai décrite telle que donnée par Mère elle-même en ces quelques lignes que j’ai appelées, dans un article plus ancien de ce blog, “Le programme en 5 points de Mère” (seulement en anglais, voir https://labofevolution.wordpress.com/2016/06/01/mothers-five-points-program-thought-control-in-our-life-2/ ).

Une telle attitude intérieure, quand on réussit à la garder de plus en plus constamment, fait que l’on marche (intérieurement, s’entend) sur ce que Sri Aurobindo et Mère appellent “La Voie Ensoleillée”, protégée des dangers des voies plus sombres et plus escarpées, où d’autres pourront bien sûr aller, mais à leurs risques et périls si c’est leur ego spirituel qui les y pousse, ou un type de personnalté qui leur rend difficile cette attitude somme toute enfantine que donne l’Être Psychique.

Alors rétrospectivement, il me semble que tout au long de ces quarante années, et de plus en plus, c’est cela le Cadeau que mes cellules ont voulu non seulement s’offrir à elles-mêmes, mais aussi offrir à tous les êtres ordinaires comme moi qui ne sont pas capables de tous les courages comme Sri Aurobindo et Mère, ou aussi Satprem – mais qui veulent tout de même aider au développement évolutif de conscience de leurs cellules, au rythme et avec les résultats dont ils se révèleront bel et bien capables si c’est de cette manière-là, plus douce, que le processus se passe pour eux.

Maintenant que la période des débuts extrêmement difficiles est, espérons-le, passée, et qu’ainsi un processus très accéléré mais aussi très douloureux n’est plus indispensable, maintenant donc, qui sait, peut-être cette Voie Ensoleillée des Cellules deviendra-telle utille aussi à bien d’autres? C’est pourquoi je la fais connaitre ici, pour que l’on sache que cette option-là aussi existe, avec elle aussi des résultats importants potentiellement pour tous nos corps… Le Divin nous invite à la Diversité d’approches, elle est nécessaire, alors profitons-en!

images

Picture from wired.com, with my thanks

 

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

w

Connecting to %s

%d bloggers like this: