L’Action de Sri Aurobindo continue…

(Traduction française de l’article précédent, ‘Sri Aurobindo’s Continued Action’)

Carte-Message de l’Ashram pour ce Jour de Darshan commémorant le décès de Sri Aurobindo le 5 Décembre 1950 (plus traduction):

‘In absolute silence sleeps an absolute Power.’/ “Dans l’absolu silence dort un Pouvoir absolu”.

Savitri

Sri Aurobindo

De retour en Inde en 1893 en tant que jeune adulte déterminé à libérer son pays du Joug britannique, après une douzaine d’années d’un engagement politique intensément actif et dangereux, lorsqu’un Ordre Intérieur du Divin lui fit savoir que sa véritable Mission était bien d’être un Combattant pour la Liberté, certes, mais d’une manière encore bien plus vaste, car c’était pour libérer l’Humanité tout entière du Joug du Pouvoir Mental, Aurobindo Ghose se donna avec la même fervente intensité à l’énorme nouvelle Tâche qui lui était présentée.

Se tournant complètement vers ce but spirituel de trouver la Nouvelle Voie de Yoga qui constituerait un Pas Nouveau de l’Évolution ici sur Terre, au lieu de l’habituelle Échappée loin de la vie terrestre qu’était la spiritualité traditionnelle, l’homme ardent qui s’appelait maintenant Sri Aurobindo prit refuge en 1910 dans l’enclave alors française de Pondichéry, un reclus spirituel parmi quelques compagnons du Bengale qui s’étaient exilés pour le suivre. Avec la venue en 1914 de cette Française de haut niveau spirituel en qui il reconnut “La Mère”, son alter ego spiritual et sa collaboratrice pour  faire avancer l’Évolution sur Terre, et après son retour défintif en 1920, dès 1926 il remporta une Victoire intériere majeure: la Descente de Sri Krishna dans le Physique, le 24 Novembre. Ce jour marqua le début d’un changement important: Sri Aurobindo demanda à la Mère de s’occuper entièrement des disciples de plus en plus nombreux autour d’eux (ainsi naquit l’Ashram) tandis que lui se retirait dans sa chambre pour une durée indéterminée.

Il ne faut pas s’y tromper: Sri Aurobindo ne s’était pas retiré pour ne rien faire, loin de là: dans d’autres articles sur ce Blog a été décrite la nouvelle Tâche énorme, surhumaine qu’il lui fallut entreprendre alors: faire descendre la Conscience-Force Supramentale depuis les hauteurs de son propre Royaume jusqu’à ce Royaume de Matière, où elle pourrait activer le même Pouvoir Supramental qui y dormait encore, et ainsi démarrer sur Terre cette nouvelle Ère Évolutive devenue si urgente, qui rendrait l’Humanité capable de dépasser l’Ère Mentale présente et de ne plus y être emprisonnée.

Si bien que Sri Aurobindo tout comme Mère ont été pleinement occupés après 1926, c’est le moins qu’on en puisse dire !!!

Et pourtant dans un article récent à l’occasion du 11.11 2018, pour la Célébration  Internationale de l’Armistice qui mit fin à la Première Guerre Mondiale, j’ai évoqué la  formidable Action invisible que Sri Aurobindo et la Mère décidèrent tous les deux d’avoir, d’abord pendant la Première, puis la Deuxième Guerre Mondiale, au moment  crucial où cette Aide devint absolument nécessaire, et avec autant de puissance que possible, pour que les Alliés for the Allies vainquent la terrible menace du Nazisme Hitlérien, en train de conquérir et d’asservir le monde entier. (https://labofevolution.wordpress.com/2018/11/11/11-11-2018-centenary-of-the-armistice/?fbclid=IwAR3MbKhVh7flMAaVeP91xiEJFD8WBpbH9AxQ4uiM9YcVJefkYyHzpOkWh78).

Dans cet article-là c’était l’un des livres de Maggi Lidchi-Grassi que je recommandais hautement, comme un inestimable document “interne”, pour ainsi dire, sur toute cette période si dangereuse pour la Terre et pour le Nouveau Pas évolutif véritablement  prévu: basé en fait sur l’Amour Divin – exactement le contraire de l’horrible version déformée qu’Hitler faisait de son mieux pour produire…

Aujourd’hui c’est un autre encore des magnifiques livres de Maggi Lidchi-Grassi que j’ai juste fini de relire:  concernant à nouveau la Deuxième Guerre Mondiale, mais nous racontant cette fois entièrement l’histoire vraie, incroyable, absolument prenante, de ce soldat Irlandais-Américain, John Kelly, histoire dont seuls des passages étaient donnés dans l’autre livre..

Déjà depuis l’enfance il était en termes très amicaux avec deux Êtres merveilleux, qu’il appelait “le Grand Être” et “la Dame Céleste”. Jeune adulte appelé sous les drapeaux pendant la Deuxième Guerre Mondiale, il participa à la terrible Bataille de la Sarre, dans l’Est de la France… et c’est là qu’encore et encore ces deux mêmes Ëtres vinrent à son secours et à celui de ses compagnons les autres soldats, les sauvant chaque fois, de la manière la plus incroyable, du danger et de la mort, par leurs avertissements, ou leurs conseils stratégiques, ou même tout bonnement une protecion miraculeuse.  Le livre entier, ”Great Sir and the Heaven Lady”, est basé très fidèlement sur le témoignage direct de ce soldat en personne, qui finalement, après la Guerre, découvrit l’identité physique de ses merveilleux Amis et Bienfaiteurs, et en suivit la trace jusqu’à Pondichéry, à temps pour rencontrer la Mère pendant qu’elle était encore dans son corps physique.

Une histoire vraie, des plus émouvantes et belles, qui nous fait nous rendre compte à quel point Sri Aurobindo et Mère ont été actifs, non seulement, ainsi que l’autre livre en fait surtout état, en influençant et guidant intérieurement les Dirigeants Alliés, mais aussi en plein sur les chanps de bataille, pour sauver les troupes elles-mêmes, durant cette Seconde Guerre Mondiale (et la Première aussi, mais cela sera pour un autre article…).

À vrai dire, même la mort de Sri Aurobindo a été une Action majeure de plus de sa part: ainsi que je l’ai dit dans certains de mes articles précédents, c’est délibérément qu’il a laissé le Plan Physique, par un sacrifice de son corps physique déjà à moitié transformé,  afin de finir suffisamment vite, dans les autres dimensions, ce Travail de faire descendre le Supramental, qu’il avait dû interrompre pour stopper Hitler et ses troupes – car cela était devenu à un certain point la priorité absolue.

En 1949 pourtant, encore une autre Guerre Mondiale menaçant à nouveau fit que la priorité absolue retourna à la Descente du Supramental:  il n’y avait que cela qui pourrait amener irrévocablement ici sur la Terre et dans la Matière terrestre ce Pouvoir Supramental seul capable de remporter la victoire sur les Forces d’Obscurité amenant chaque fois ces énormes Guerres dans leurs tentatives furieusement désespérées d’empêcher tout pas nouveau de l’Évolution sur Terre…

Le sacrifice de Sri Aurobindo pour l’Humanité le 5 décembre 1950 – l’éénemnt-même que nous commémorons aujourd’hui – ne fut pas en vain: le 29 Février 1956 la Jonction se fit, perçue tout de suite intérieurement par la Mère, avec des résultats immédiats sur son propre corps physique, alors que pour la Terre dans son ensemble elle vit que les effets seraient retardés par la sombre couche d’Inconscience tout autour de la planète. Mais à peine quatre années plus tard, au début des Années Soixante, quand elle vit tous les changements se produisant en Occident à travers le Flower Power etc, Mère salua joyeusement ces premiers résultats planétaires visibles de ce qu’elle avait appelé en 1956 la “Manifestaton Supramentale”.

C’est pendant cette période du début des Années Soixante, le 14 Février 1961, qu’elle écrivit le Message immensément illuminateur que je reproduis ci-dessous, écrit de sa main:

Image result for Sri Aurobindo... an Action straight from the Supreme (The Mother)

(“Ce que Sri Aurobindo représente dans l’histoire du monde n’est pas un enseignement, ni même une révélation; c’est une action décisive venue tout droit du Suprême.”)

Durant toutes les années qui ont suivi, qui virent l’enregistrement par Satprem de tout ce document évolutif si précieux qu’est “L’Agenda de Mère”, les treize volumes sont pleins, parmi d’autres remarques cruciales de Mère, de commentaires attestant de l’Action de Sri Aurobindo comme se continuant de plus belle, affectant de manière souvent très importante les évènements terrestres, sur une grande ou petite échelle.

Après la “mort” de Mère elle-même le 17 Novembre 1973 (voir, grâce à l’encadré “Search” en haut, les nombreux articles que j’ai écrits sur ce sujet capital) il n’y a plus aucun accompte “officiel” de l’Action de Sri Aurobindo en ce monde-ci.

Mais à en juger par l’expérience personnelle que j’en ai, et celle d’un grand nombre d’autres personnes – pour ne parler que de celles que je connais, ici à Auroville, ou ailleurs – il y a tout plein d’exemples montrant que l’Action de Sri Aurobindo parmi nous ne fait qu’augmenter!… Pour ma part, je me rappelle une remarquable expérience, directement au niveau cellulaire, pour ce même Jour de Darshan du 5 Décembre, il y a seulement quelques années, que je vais probablement finir par relater ici dans quelque nouvel article, quand le temps sera mûr pour cela…

Aujourd’hui, je vais simplement terminer en affirmant avec pleine force que ce Jour de Darshan (comme tous les autres) n’est pas simplement une Commémoration d’un évènement passé – en l’occurrence ce qui est arrivé en 1950. C’est chaque fois aussi une occasion très réelle pour une Action renouvelée de Sri Aurobindo (ou Mère) dans notre propre être également – si nous nous gardons toujours ouverts à cette Possibilité…  et reconnaissants ensuite, pour quoi que ce soit qui ait pu se produire, dont nous n’ayons pas eu conscience ou appréciation suffisantes sur le moment, mais qui se développera peut-être plus tard, à partir de ce qui aura été fait pour nous par Eux en tel ou tel Jour de Darshan !…

2 Comments (+add yours?)

  1. Fabienne
    Dec 08, 2018 @ 19:31:57

    Merci infiniment chère Bhaga..

    Liked by 1 person

    Reply

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: